Des nouvelles de 2020

Que nous réserve cette année 2020 si particulière, étrange, hors de toute attente ? Nul ne le sait… Mais une chose est sure, le conte a plus que jamais sa place ! Pour ma part, je ne sais pas où vont me mener mes pas ? Peut-être dans une chambre d’Ehpad, dans une classe ou […] Lire la suite

Projet La Retirada

Lors d’un collectage dans un Ehpad en 2017, je rencontre une résidente espagnole, originaire de Barcelone âgée de 95 ans. Elle me raconte son passage de la frontière avec sa famille le 6 janvier 1939, fuyant l’arrivée des troupes de Franco. Malgré son français hésitant, elle me parle des « camps de concentration » à la frontière, […] Lire la suite

Contes, clown et atelier d’écriture

Mélimélomanilémo, c’est du conte, du clown et des ateliers d’écriture.

«…Chacun de nous peut faire l’expérience d’une autre dimension du temps. C’est simple. Fermez les yeux, entrez dans votre palais de la mémoire, ou votre caverne d’Ali Baba(…)… Appelez à la conscience un souvenir visuel, auditif ou olfactif, au choix. Un parfum de fruits d’été, par exemple, le grésillement des cigales, tel jour, en vacances, ou le goût des biscuits de votre enfance. A peine évoqués, ils sont là, intacts, tout vifs, tout neufs. Et l’on s’émerveille… » Henri Gougaud, in Renaître par les contes

Il était une fois une conteuse, il était une fois une clown qui ne se connaissaient pas. L’une et l’autre aimaient les mots écrits ou dits, les mots pour dire les bien et les maux. Un jour elles se sont rencontrées en Auvergne par hasard, se sont découvert des rêves communs, des envies communes. Au bout du conte elles ont décidé de faire un bout de route ensemble au sein de Mélimélomanilémo. Depuis, parfois ensemble, parfois séparément, elles vont à la rencontre des autres, jeunes ou moins jeunes, malades ou bien-portants, mais toujours pour le plaisir des mots !

Le conte n’est pas un art du spectacle, c’est l ‘art de la relation » dit Henri Gougaud.